L'utilisation de fontes TrueType (TTF) personnalisées

Le nombre de polices de caractères présentes sur les différents appareils change d'un système d'exploitation à un autre et il arrive que l'on n'y trouve pas son bonheur. Le plus simple dans ce cas est d'utiliser sa propre police de caractères ou d'acheter les droits d'utilisation d'une fonte TTF existante.

Je n'ai jusque là jamais eu à travailler sur un projet pour lequel une fonte avait été créée spécifiquement mais ça peut arriver. Emmanuel Macron, élu Président de la République Française en mai 2017, avait par exemple fait créer une police de caractères pour son mouvement En Marche et l'a ensuite parfois utilisée dans le cadre de sa communication présidentielle. Quand on n'en a pas les moyens, le besoin ou l'envie, il reste les vendeurs de fontes. Deux me viennent à l'esprit :

  • Adobe Typekit qui permet de se procurer des fontes exploitables en ligne et dans les applications de la suite Adobe Creative Cloud mais dont la licence pour d'autres usages n'est pas claire (se renseigner auprès d'eux ou des fonderies avec lesquelles ils travaillent).
  • DaFont, un très vieux site qui recense et permet le téléchargement d'un grand nombre de polices de caractères, gratuites ou payantes.

Pour vos applications, en matière de fontes de caractères comme de graphismes, proscrivez les sites aux propositions alléchantes et dont la légalité n'est pas vérifiable. Les fontes sont des créations graphiques et à ce titre bénéficient du même régime de droit d'auteur que toute photographie ou dessin. Respectez les auteurs, c'est les rémunérer pour leur travail afin de pouvoir l'utiliser en toute sérénité dans vos propres créations logicielles (ou autres).

Ce rappel étant fait, passons à ce qui nous intéresse : comment utiliser des fontes TrueType dans des logiciels et applications mobiles développés avec Delphi.

Pour le moment (avec la 10.2 Tokyo), Delphi gère 4 environnements graphiques : iOS, Android, Windows et macOS. Chaque système d'exploitation a ses propres API pour afficher des fontes et par conséquent le travail ne sera pas le même pour chaque. Pour Linux, voir avec KSDev, concepteur de FMX Linux qui permet de compiler des projets Firemonkey dans un environnement graphique sous Linux.

Dans cette série d'articles je vous propose donc de découvrir ce qu'il faut faire pour utiliser et déployer des fontes TTF avec vos applications en fonction de chaque environnement et du framework utilisé (VCL ou Firemonkey).

Les projets développés pour ces articles sont disponibles sur GitHub.


A lire aussi

POC Notes de frais : une application multiplateforme de saisie de notes de frais en itinérance (30/07/2018)
Utiliser Live Binding dans ses applications VCL et Firemonkey (15/04/2018)
Les composants Winsoft (27/10/2017)
Les composants TMS Software (23/10/2017)
Les composants JVESOFT (23/10/2017)
L'utilisation de fontes TrueType (TTF) personnalisées (19/08/2017)
L'utilisation des processus (10/07/2017)